retour haut de page

titre_monuments_clarendon
_____

AISNE

Aperçu des lieux de mémoire de l'Aisne

boite verte
travaux


« La loi du 4 avril 1873 a été appliquée dans 81 communes de ce département. Il en est résulté pour l'Etat une dépense totale de 65350fr 98c, savoir :

Concessions perpétuelles achetées dans les cimetières (468m,44) : 42736fr 98c
Exhumations et transfèrements : 4564fr
Clôtures en fer (593m,20) : 17796fr
Indemnités pour occupation temporaire de terrains : 254fr

9 militaires français sont inhumés dans des sépultures concédées à leurs familles. Les restes mortels de 690 militaires français ont été réunis dans 46 concessions spéciales de terrain ayant une surface de 239m,82.
37 de ces concessions sont entourées de grilles ayant ensemble une longueur de 278m,60. 619 militaires allemands avaient été inhumés sur le territoire de 44 communes.
Des concessions perpétuelles ayant une étendue totale de 193m,62 ont été acquises par l'État, qui les a fait entourer de grilles en fer d'une longueur de 275m,60.
Après la bataille de Saint-Quentin, environ 345 militaires français et allemands avaient été enterrés, sans dictinction de nationalité, dans des fosses communes; des concessions spéciales, ayant 35 mètres de surface, leur ont été consacrées et elles ont été closes au moyen de 39 mètres de grilles en fer.
147 soldats français et allemands ont été maintenus dans le cimetière des hospices de Laon, où un terrain spécial leur a été consacré.
9 communes ont accordé des concessions gratuites.
La plupart des propriétaires ont renoncé à l'indemnité à laquelle ils avaient droit pour l'occupation temporaire de leurs terrains.
Il n'a été créé que deux cimetières militaires; tous les restes mortels ont pu être transférés dans les cimetières communaux, sauf à Fayet, où 25 militaires français sont restés inhumés dans un champ, autour de deux monuments funéraires, et à Holnon, où 9 français reposent le long d'un chemin sous un monument. »

Source : Emile Dehayes de MARCERE : Tombes des militaires morts pendant la guerre de 70, ministère de l’intérieur, Paris - 1878

Voici la liste des commune citées par le livre de M. de Marcère :

Arrondissement de Château-Thierry : Château-Thierry - Condé-en-Brie - Crézancy - La Ferté-Milon - Montlevon - Neuilly-Saint-Fron - Nogent-l'Artaud - Villiers-sur-Marne

Arrondissement de Laon : Berlise - Bois-lez-Pargny - Channy - Couvron-et-Aumencourt - Dizy-le-Gros - Etouvelles - Frières-Fallouël - La Fère - Laon - Montcornet - Montigny-sur-Crécy - Montloué - Mortiers - Neufchâtel - Royaucourt-et-Chailet - Vouël

Arrondissement de Saint-Quentin : Beauvois - Castres - Caulaincourt - Clastres - Contescourt - Dallon - Douchy - Essigny-le-Grand - Fayet - Fluquières - Fresnoy-le-Grand - Gauchy - Gouy - Gricourt - Grugis - Holnon - Jussy - Lanchy - Montescourt- Lizerolles -Neuville-Saint-Amand - Ribemont - Roupy - Saint-Quentin - Savy - Séraucourt-le-Grand - Urvillers - Vendelles - Vermand

Arrondissement de Soissons : Acy - Aizy - Beugneux - Clamecy - Courmelles - Crouy - Cuffies - Cuisy-en-Almont - Grand-Rozoy - Largny - Longpont - Loupeigne - Oulchy-le-Château - Pommiers - Soissons - Villiers-Cotterets - Vauxbuin - Venizel - Villeneuve-Saint-Germain -

Arrondissement de Vervins : Hirson - Housset - La Bouteille - Landifay-et-Bertaignemont - Landouzy-la-Ville - Lesquielles-Saint-Germain - La Nouvion - Origny - Rogny - Saint-Michel

D'autres communes présentent aussi des lieux de mémoire : Bucilly - Buzancy - Guise - Hartennes


boite verte

Berlise
Berlise
Bucilly
Bucilly
Buzancy
Buzancy
Château-Thierry
Château-Thierry
Château-Thierry
Château-Thierry
Crézancy
Crézancy
Guise
Guise
Montlevon
Montlevon
Soissons
Soissons
Soissons
Soissons

...