retour haut de page

titre_monuments_clarendon

boite verte

Cavalerie

Sources : Revue d'histoire, Grenest

boite verte
travaux

Chasseurs

Cuirassiers

Dragons

Eclaireurs algériens

Hussards

Lanciers

Spahis

Mixte

boite verte


.

boite verte

boite verte Régiment mixte
barre de titre

boite verte 6e Régiment mixte.

Engagé le 31 octobre 1870 au combat d'Illiers (Eure-et-Loir).
Formé d'un escadron des 1e, 7e, 9e, 11e chasseurs et 3e hussards.
(martinien_25_page77).

Noms relevés : MESNIL S. Lieutenant, blessé.

boite verte 4e Régiment mixte.

(cavalerie légère) Engagé le 9 novembre 1870. Bataille de Coulmiers (Loiret).
Formé d'un escadron des 3e, 8e chasseurs et d'un escadron des 1e, 2e hussards.
(martinien_27_page80).
Noms relevés : BRANDEÏS I. Chef d'escadron, blessé.

boite verte

boite verte Hussards
barre de titre

boite verte  3e Régiment de hussards.

Engagé le 14 octobre 1870 au combat d'Ecouis (Eure).
Formé des 3e, 4e, 5e et 6e escadrons
(martinien_12_page74).

Noms relevés : BEUVE (A.) Sous-lieutenant, blessé.

boite verte

boite verte 6e Régiment de hussards

colonel Guillon
1e brigade de la division de cavalerie du 15e corps (septembre 1870)
3e escadron : capitaine Baignols
2e division du 4e escadron : capitaine Dutals

noms relevés :
commandant Loysel, chef d'escadron; (décédé le 16 octobre)
capitaine Roustain,
lieutenant de Moineville, Boizet, de Bourgoing,
sous-lieutenant : de Bros , de Vibraye, Descat,
maréchal des logis : Bellettre, Rataud, Rochet,
brigadier : Perozed, Raclot, Vagnet,
hussard : Aubert, Bance, Beck, Degray, Deplandre, Doublot, Laverdure, Lanfrey, Martin,Marillot, Nialon, Pralon, Riche
5e et 6e escadrons sous les ordres du commandant Palanque. référence : Grenest, tome 1 page 8

boite verte

boite verte 8e Régiment de hussards

Deux escadrons commandés par le colonel Lacombe
Mis sous les ordres du général Ferri-Pisani (24 novembre) puis Cléret
référence : Grenest, tome 2 pages 225, 237, 411

boite verte

boite verte Lanciers
barre de titre

boite verte  2e Régiment de lanciers

Brigade de cavalerie (général Michel) du 15e corps.

Engagé le 10 octobre 1870 au combat d'Artenay (Loiret).
Formé des 1e, 2e, 3e et 5e escadrons
(martinien_7_page70).

Noms relevés : ESCHER (J.-F.-E.) Lieutenant, blessé.

boite verte

boite verte 5e Régiment de lanciers.

Brigade de cavalerie ( colonel de Boerio) du 15e corps.

boite verte

boite verte 6e Régiment de lanciers.

Engagé le 9 novembre 1870. Bataille de Coulmiers (Loiret).
Formé des 3e, 4e, 5e et 6e escadrons.
(martinien_27_page78).

Noms relevés : GÉRARD (M.V.M.) Chef d'escadron, blessé.

boite verte

boite verte Cuirassiers
barre de titre

boite verte 9e Régiment de cuirassiers.

2e brigade de la divison de cavalerie du 15e corps.
de Vouges de Chanteclair

Engagé le 9 novembre 1870. Bataille de Coulmiers (Loiret).
Formé des 1e, 2e, et 5e escadrons.
(martinien_27_page78).
Noms relevés : LEJEA (H.M.R.) (Officier d'ordonnance du général Ressayre) Lieutenant, blessé.

boite verte

boite verte

boite verte Chasseurs
barre de titre

boite verte 7e Régiment de chasseurs.

Engagé le 24 novembre 1870. Combats de Chilleurs, Ladon, Boiscommun, Neuville-aux-Bois et Mézières [Loiret).
Formé des 2e, 3e, 4e et 5e escadrons. (martinien_39_page84).
Noms relevés : DUPRÉ (G.C.A.) Chef d'escadron, blessé.

Engagé le 26 novembre 1870. Combat de Lorcy (Loiret). (martinien_43_page86).
Noms relevés :
GANDON (V.R.A.) Capitaine, tué.
DE BRECEY(J.E.A.M.) Lieutenant, blessé.

boite verte

boite verte 11e Régiment de chasseurs.

Brigade de la divison de cavalerie du 15e corps.
colonel d'Astugue

boite verte

boite verte Neuvième de cavalerie

Référence : Grenest, tome 2 page 415.

boite verte

boite verte Cavalerie du 17e corps

Référence : Grenest, tome 2 page 347.

boite verte boite verte

boite verte Dragons
barre de titre

boite verte 6e Régiment de dragons.

colonel Tillion
1e brigade de la division de cavalerie du 15e corps (septembre 1870)
2e escadron :capitaine Rousseau

noms relevés :
lieutenant-colonel Fombert de Villers
commandant Polinière,
capitaine : de Fontenay, Rousseau,
lieutenant : Petit
sous-lieutenant : de Witte, Pomaret, de la Guesnerie,
maréchal des logis : Le Bel († 26 septembre à la Croix-Briquet), Mathis,
brigadier : De Beaumont, Boath († 26 septembre à la Croix-Briquet), Brun, Chalet, Sau,
dragon : Besnier, Blandin, Bonnefous, Bourchany, Exes, Fraisse, Garnier, Ghienne, Grissolange, Guss, Huck † 26 septembre à la Croix-Briquet), Lacan, Lordereau † 26 septembre à la Croix-Briquet), Liovingut, Niedergang, Robillon, Tessier, Tixadore, Verdun,

Référence : Grenest, tome 2 page .

boite verte

boite verte Eclaireurs algériens
barre de titre

colonel Tillion
Référence : Grenest, tome 2 page 387 .

référence : Histoire Générale de la Guerre Franco-Allemande du Lieutenant-colonel ROUSSET :
Tome 2 - page 94 : Combat de Patay le 4 décembre 1870 : A huit heures du matin, le général Chanzy, renforça son détachement de Patay, de cent cavaliers arabes (c'étaient des cavaliers volontaires venus d'Algérie au nombre de 400).
La fusillade du 75me régiment de mobiles arrêta les escadrons allemands que les éclaireurs algériens menacèrent de flanc avec une grande bravoure et les empêchèrent de nous serrer de trop près.

Page 107 : Combat de Foinard le 7 décembre 1870 : Nous restâmes maîtres du terrain et les éclaireurs algériens occupèrent le Grand-Châtres toute la nuit. Ils ne quittèrent leurs postes que sur ordre.

Page 118 : Combat d'Oucques le 13 décembre 1870 : D'autres escarmouches se produisirent à l'est de Vendôme. Des cavaliers arabes continrent les cavaliers ennemis.

Page 139 : 2me combat de Vendôme le 31 décembre 1870 : Les éclaireurs algériens, aux ordres du colonel Goursaud se portèrent sur Montoire, sur la rive gauche du Loir, pour couper la route de Blois.

Page 145-146 (notes) : Combat de Mazangé le 6 janvier 1871 : Après le combat de Mazangé le général de Jouffroy terminait sa retraite protégé par les éclaireurs algériens.

Page 147 : Combat de Vancé le 8 janvier 1871 : La 14me brigade de cavalerie prussienne se heurta près de Vancé à la cavalerie française ( 3me cuirassiers de marche et éclaireurs algériens) qui couvrait la droite du général de Jouffroy en retraite. Une charge vigoureuse des éclaireurs algériens dégagea nos troupes. Les cavaliers mirent pied à terre (à cause du verglas) et se défendirent à coups de fusils. A la fin de l'engagement les Arabes comptaient dans leur rang une centaine de tués ou blessés.

Page 170-171 : Combat de Sillé le Guillaume le 15 janvier 1871 : Vers 9 heures et demie le matin, les éclaireurs algériens, envoyés en reconnaissance sur la route de Conlie, signalent l'approche de colonnes ennemies. l'ordre est alors donné de s'opposer, avec tous les moyens, à l'avance des troupes allemandes.

Page 174 : Le 27 janvier la deuxième armée de la Loire est scindée en deux. Le 21me corps avec les éclaireurs algériens franchit la Loire le 19 février pour établir une ligne de défense s'étendant de Saumur à Châteauroux. Le 7 mars la paix ayant été conclue toutes les forces armées furent dispersées.

boite verte

boite verte Chasseurs à cheval
barre de titre

référence : Grenest, tome 2 page 21
Noms cités :
M. le vétérinaire Laquerrière, trompette Froment (décédé le 7 décembre), chasseur Jacquemin (décédé le 7 décembre),