retour haut de page

titre_monuments_clarendon

de la première armée de la Loire

boite verte          boite verte

29 novembre 1870

Sources : d'Aurelle, Chanzy, Du Casse, Grenest, Lambert, Rousset

Novembre : 28 30

boite verte
travaux


Paris : Combat de l'Hay.

Le 18e corps se retire sur Ladon , mais sans évacuer Mézières ; le 20e rétrograde sur Bellegarde en laissant une brigade à Saint-Loup .
Le général des Pallières , envoie quelques troupes à Boiscommun et un fort détachement à Chambon . (Rousset_158)

Freycinet définit ses instructions aux 18e et 20e corps (Dépêche du 29 novembre 1870). (Aurelle_248)

Les troupes du Grand duc de Mecklembourg réoccupent Châteaudun le matin.
La ville ne se défend pas mais les troupes exercent des actes de cruauté. Puis l'armée se dirige rapidement sur Varize, sur la Conie, entre Orgères et Châteaudun (route de Pithiviers).

coche verte Combat du pont de Varize (à l'ouest de Châteaudun) entre les francs-tireurs de Lipowski et la IVe brigade bavaroise , général-major von der Tann, et des fractions de la IVe division de cavalerie.
Les francs-tireurs de Lipowsky défendent le pont et cherchent à empêcher le passage de la rivière.
La compagnie des tirailleurs girondins, cernée dans le parc de Varize, est en partie détruite, après une grande résistance;
les troupes du Grand duc franchissent les lignes de défense de la Conie.
Lipowski doit battre en retraite. (Aurelle_259) (Chanzy_53)(Rousset_162)

Varize Varize
Varize

coche verte Affaire de Guillonville : Les francs-tireurs de la Sarthe attaqués à Guillonville, entre les deux bras de la rivière, se replient sur Patay. (Aurelle_259)

coche verte Affaires de Villamblain et Tournoisis (route de Châteaudun à Orléans) :
Le soir, un fort détachement allemand ( IVe division de cavalerie (prince Albrecht père) soutenue par des fractions d'infanterie bavaroise ) vient attaquer les cantonnements de cavalerie en avant de Villamblain au-dessous de la route de Châteaudun à Orléans à gauche du quartier général du 16e corps

La brigade Digard cherche à arrêter l’ennemi et se replie sur Tournoisis, où se trouve le 3e bataillon de chasseurs amené de Saint-Péravy par Chanzy au bruit du canon. La cavalerie allemande, reçue par une vive fusillade de ce bataillon, tourne bride. (Aurelle_259)

Le général d'Aurelle fait part au ministre de la guerre des engagements du 29 novembre. (Dépêche du 29 novembre 1870) (Aurelle_260)

Suite à la dépêche alarmiste du général Chanzy, le général d'Aurelle organise ses troupes en vue d'une attaque imminente.
Cette alerte est sans suite. (Aurelle_261_267)

Le général d'Aurelle déplore l'état de faiblesse de l'ensemble des troupes après ces journées de combat. (Aurelle_272)

boite verte

Références bibliographiques : Journée du 29 novembre
- du Casse : La guerre au jour le jour - page 204
- Chanzy : La deuxième armée de la Loire - page 53
- Lambert : Précis comparé de la guerre franco-allemande - page 99
- Rousset : Histoire générale de la guerre franco-allemande - T4 pages 162

livre

boite verte

Officiers tués ou blessés - 29/11/1870 - Défense du pont de Varize (Eure-et-Loir) - source : A. Martinien

CORPS FRANCS :
Francs-tireurs de Constantine : COTTET. Capitaine, blessé.
Francs-tireurs de Paris : BLANCHARD S. Lieutenant, blessé.

boite verte    SUITE ...    boite verte