retour haut de page

titre_Armement

boite verte

Aperçu des armes utilisées par la Prusse et ses alliés

boite verte

L'artillerie Les fusils Les pistolets - revolvers

Le canon Krupp

Le canon de siège

Dreyse  
Podewils Werder

 

Dreyse

Werder

Pistolet à percussion

boite verte

illustration
Artillerie prussienne - (Dessin de C. Lemoine et Mas (1917))

illustration
A consulter : Livre de Jean Huon, Editions Crépin-Leblond, 2007


Les fusils

boite verte

boite verte Le fusil Dreyse
barre de titre

fusil Dreyse

Fusil prussien

Modèle 1862.

Fusil à chargement par la culasse.

Calibre: 15.43mm

Longueur : 134cm

Longueur du canon : 85cm

Poids : 4750g

fusil Dreyse

fusil Dreyse

fusil Dreyse

boite verte

boite verte Le fusil Podewils
barre de titre

Fusil bavarois

Modèle 1858/1867

Calibre: 13.9mm

fusil Podewils

fusil Podewils

boite verte

boite verte Le fusil Werder
barre de titre

Fusil bavarois

Modèle 1869

Calibre: 11.15mm

fusil Werder

fusil Werder
Musée de la cavalerie - Saumur

fusil Werder
Musée de la cavalerie - Saumur

"Le fusil français Chassepot dépassait notablement le fusil prussien Dreyse tout en étant égalé, pour les qualités balistiques, par le fusil bavarois Werder qui avait, en plus, le grand avantage d'une cartouche à étui métallique." (Jean Ricochon)


Les canons

boite verte

" L'artillerie allemande, compos√©e de pi√®ces en acier se chargeant par la culasse, √©tait tr√®s sup√©rieure √† la n√ītre dont les canons en bronze se chargeaient par la bouche. De plus, ses officiers, mettant √† profit les avantages de leur mat√©riel, inaugur√®rent une nouvelle tactique qui se r√©v√©la d√©sastreuse pour nous." (Jean Ricochon)

boite verte Le canon Krupp
barre de titre

Canon rayé en acier à chargement par la culasse
Canon de 4 : calibre de 7,85, portée de combat de 1750 à 2500m (source : Albert Malet)
Canon de 6: calibre de 9,15, portée de combat de 1600 à 2380m (source : Albert Malet)
Cadence : 2 coups / minute
Ces canons lançaient les boites √† mitrailles pour la lutte rapproch√©e, et des obus ordinaires √† fus√©e percutante sur les longues distances.
Leur portée efficace dépassait 3000 m.

fusil Werder
Photo de X... (1911)

Mais, sur le champ de bataille, les bombes à fusée percutante n'explosent pas toujours :

"Chaque projectile est muni, √† sa partie ant√©rieure, d'une fus√©e dont l'explosion d√©termine l'inflammation de la charge int√©rieure et, par cons√©quent, l'√©clatement de l'obus. La fus√©e percutante renferme un m√©canisme qu'il serait trop long de d√©crire, qui s'arme de lui-même au moment où le projectile est lanc√© en avant, et qui met feu √† la charge quand l'obus se heurte contre un obstacle. Il est arriv√© tr√®s fr√©quemment que l'obus rencontrant un sol mou, la fus√©e percutante ne faisait pas explosion et que le projectile n'√©clatait pas. " (Tous soldats, Ch. Leser)

" Nous venons donc d'assister à un véritable combat d'artillerie, et pourtant peu de morts, peu de blessés de part et d'autre. Boulets et obus font beaucoup de bruit, mais peu de besogne relativement au nombre de coups tirés. Lla terre était tellement molle que les obus, pénétrant très profondément dans le sol, n'éclataient pas ou, s'ils éclataient, crachaient en l'air sans grande force de projection. De là le nombre restreint des victimes. " (Chasse au prussien, J. Michel)

boite verte

boite verte Le canon de siège
barre de titre

Pièces de 12 et 15 cm

fusil Werder
Batteries prussiennes bombardant Paris