Cette page a pour but de rassembler des informations de toutes sortes sur les différentes troupes.
Elle est en permanence en travaux et se complète au fur et à mesure de la collecte d'informations.
Pour le moment, certains thèmes sont peu traités. Merci de votre indulgence. Toute contribution est la bienvenue.

 

Mobiles et mobilisés    
     
Chasseurs Gendarmes à pied Régiments de ligne
Régiments de marche Tirailleurs algériens Fusiliers-marins
     
Cavalerie Chasseurs à cheval Hussards
Cuirassiers de marche Eclaireurs algériens  
     
Division de Bretagne Volontaires de l'Ouest Francs-tireurs
     


 


 


Chasseurs à cheval

référence : Grenest, tome 2 page 21

noms cités :
M. le vétérinaire Laquerrière, trompette Froment ( 7 décembre), chasseur Jacquemin ( 7 décembre),

Fusiliers marins

4e bataillon de fusiliers-marins

4e bataillon de Cherbourg.

référence : Martinien page 121

Gendarmes à pied

1150 hommes, 8 compagnies ,

référence : Grenest, tome 2 pages 347


Volontaires de l'Ouest

 
  • Zouaves pontificaux ou volontaires de l'ouest
    références :
    • Grenest, tome 2 pages 274, 315, nom cité : Edmond Stofflet
    • Uniformes n°120, novembre 1988 page 6
    • Tradition magazine n°184, décembre 2002 page 38
    • Historique de la légion des Volontaires de l'Ouest
    • Monument du Tertre de Changé, historique et inauguration, Le Mans, 1910
      noms cités :
      Pascal Vérité, A. Descars, A. de Coudoux, Lahoreau, abbé Brière
    • Jacquemont : La campagne des zouaves pontificaux en France, 1871

  • 1e bataillon : commandant de Montcuit
    • adjudant-major : capitaine de Ferron
    • aumônier : r.p. Doussot
    • chirurgien : dr Finot

  • 2e bataillon : commandant Le Gonidec De Traissan
    • adjudant-major : capitaine Wyart
    • aumônier : r.p. de Gerlache
    • chirurgien : dr Guénot

  • 3e bataillon : capitaine de Couëssin. référence : Grenest, tome 2 page 9
    • 1e compagnie
    • 2e compagnie
    • 3e compagnie
    • 4e compagnie
    • 5e compagnie
    • 6e compagnie

noms relevés (source : Souvenirs de l'école Ste-Geneviève, notices sur les élèves tués à l'ennemi, R. P. Chauveau) :
Charles de Saisy de Kerampuil (28/08/1846 - 2/12/1870) , sergent au 2e bataillon des ZP.
Blessé (éclat d'obus à la jambe gauche) à Brou le 25 novembre 1870 et mort à Châteaudun le 2 décembre 1870.

Consulter : Description d'uniforme par Henry des Salles


dessin de Breton & Robert - 1871

 


Volontaires de l'ouest - Lionel Royer

 

Chasseurs

1e bataillon de chasseurs à pied
commandant Lereau

référence : Grenest, tome 2 pages 55, 307

référence : Monument du Tertre de Changé, historique et inauguration, Le Mans, 1910
noms cités :
commandant Lereau (11 janvier au Tertre de Changé)
capitaine Franzel (11 janvier au Tertre de Changé)
capitaine Guyot (11 janvier au Tertre de Changé)
sous-lieutenant Heid (11 janvier au Tertre de Changé)

2e bataillon de chasseurs à pied

référence : Géraud, pages 20

8e bataillon de chasseurs de marche

commandant Antonini
source : Jules Mazé : Les derniers coups de feu page 20

10e bataillon de chasseurs à pied
commandant Tarillon

référence : Grenest, tome 2 page 47, 303

11e bataillon de chasseurs à pied
commandant Fouineau

référence : Grenest, tome 2 pages 19, 43, 194

noms cités :
capitaine Boudot ( 8 décembre), sous-lieutenant Renoir (blessé le 8 décembre), sous-lieutenant Thomas de la Pintière (blessé le 8 décembre), capitaine Souvestre.


référence : Rousset, tome 4 page 275


Régiments de ligne

 

16e régiment de ligne

Régiment nommé sur le monument de Azé dans le Loir-et-Cher

 

26e régiment de ligne

4e, 7e et 8e compagnies sous les ordres du capitaine Barafort
référence : Grenest, tome 2 pages 172, 251, 386

38e régiment de ligne

1e division, 15e corps (septembre 1870)

39e régiment de ligne

1e brigade, 2e division, 15e corps (septembre 1870)

94e régiment de ligne

détachement de trois compagnies appartenant à la 2e brigade de la 1e division du 21e corps.
référence : Grenest, tome 2 pages 295, 330

95e régiment de ligne

 

Tirailleurs algériens

1e régiment de marche
colonel Morandy

Formé le 15 septembre. 2 bataillons (1300 hommes)

Eclaireurs algériens

référence : Grenest, tome 2 page 387

référence : Histoire Générale de la Guerre Franco-Allemande du Lieutenant-colonel ROUSSET :

Tome 2 - page 94 : Combat de Patay le 4 décembre 1870 : A huit heures du matin, le général Chanzy, renforça son détachement de Patay, de cent cavaliers arabes (c'étaient des cavaliers volontaires venus d'Algérie au nombre de 400). La fusillade du 75me régiment de mobiles arrêta les escadrons allemands que les éclaireurs algériens menacèrent de flanc avec une grande bravoure et les empêchèrent de nous serrer de trop près.
Page 107 : Combat de Foinard le 7 décembre 1870 : Nous restâmes maîtres du terrain et les éclaireurs algériens occupèrent le Grand-Châtres toute la nuit. Ils ne quittèrent leurs postes que sur ordre.
Page 118 : Combat d'Oucques le 13 décembre 1870 : D'autres escarmouches se produisirent à l'est de Vendôme où les cavaliers arabes continrent les cavaliers ennemis.
Page 139 : 2me combat de Vendôme le 31 décembre 1870 : Les éclaireurs algériens, aux ordres du colonel Goursaud se portèrent sur Montoire, sur la rive gauche du Loir, pour couper la route de Blois.
Page 145-146 (notes) : Combat de Mazangé le 6 janvier 1871 : Après le combat de Mazangé le général de Jouffroy terminait sa retraite protégé par les éclaireurs algériens.
Page 147 : Combat de Vancé le 8 janvier 1871 : La 14me brigade de cavalerie prussienne se heurta près de Vancé à la cavalerie française ( 3me cuirassiers de marche et éclaireurs algériens) qui couvrait la droite du général de Jouffroy en retraite. Une charge vigoureuse des éclaireurs algériens dégagea nos troupes. Les cavaliers mirent pied à terre (à cause du verglas) et se défendirent à coups de fusils. A la fin de l'engagement les Arabes comptaient dans leur rang une centaine de tués ou blessés.
Page 170-171 : Combat de Sillé le Guillaume le 15 janvier 1871 : Vers 9 heures et demie le matin, les éclaireurs algériens, envoyés en reconnaissance sur la route de Conlie, signalent l'approche de colonnes ennemies. l'ordre est alors donné de s'opposer, avec tous les moyens, à l'avance des troupes allemandes.
Page 174 : Le 27 janvier la deuxième armée de la Loire est scindée en deux. Le 21me corps avec les éclaireurs algériens franchit la Loire le 19 février pour établir une ligne de défense s'étendant de Saumur à Châteauroux. Le 7 mars la paix ayant été conclue toutes les forces armées furent dispersées.

Francs-tireurs

Francs-tireurs Parisiens : commandant : capitaine Lipowski
référence : général Thoumas (Transformation de l'armée française) tome 1 page 351

Francs-tireurs d'Eure-et-Loir : commandant : capitaine Bénet , 3e division, 21e corps
référence : Emile Moreau, tome 2 page 13

Francs-tireurs de l'Hérault : commandant : marquis Rey de Belloney
attachés (?) à l'armée " d'Eure-et-Avre " (général de Malherbe) - référence : Emile Moreau

Francs-tireurs de Paris : commandant : lieutenant-colonel Ledeuil
8e compagnie :
engagée au combat du 18 septembre à Dannemois.
référence : Grenest, tome 1 page 6

Francs-tireurs de Saint-Denis
engagés au combat du 25 octobre 1870 à Binas

combattants nommés sur le monument de Binas dans le Loir-et-Cher

 

Francs-tireurs de la Sarthe : commandant : comte de Foudras
338 hommes divisés en 4 compagnies
référence : Grenest, tome 2 page 155, 399, 404

Volontaires Vendéens : commandant : M. de Cathelineau
référence : général Thoumas (Transformation de l'armée française) tome 1 page 353
(Lorin de Chaffin_57)

Et aussi :

 

Documents sur les francs-tireurs :

  • Les francs-tireurs de la Sarthe : Comte de Foudras, Ollendorff, Paris, 1886
  • Chasse au prussien, notes d'un franc-tireur (Indre-et-Loire) : J. Michel, Dentu, Paris, 1872
  • Campagne des francs-tireurs de Paris-Châteaudun : Lt Col Ledeuil, Menier, Château-du-loir, 1896
  • Le corps Cathelineau pendant la guerre de 1870-71 : général Cathelineau, Amyot, Paris, 1871

 

Cuirassiers de marche

3e régiment de cuirassiers

référence : Grenest, tome 2 page 242

7e régiment de marche

référence : Grenest, tome 2 page 40

 

Division de Bretagne

A consulter : Division de Bretagne

référence : Grenest, tome 2 pages 171, 288, 315, 371


Dragons

6e dragons :
colonel Tillion
1e brigade de la division de cavalerie du 15e corps (septembre 1870)
2e escadron : capitaine Rousseau

noms relevés :
lieutenant-colonel Fombert de Villers
commandant Polinière,
capitaine : de Fontenay, Rousseau,
lieutenant : Petit
sous-lieutenant : de Witte, Pomaret, de la Guesnerie,
maréchal des logis : Le Bel (26 septembre à la Croix-Briquet), Mathis,
brigadier : De Beaumont, Boath (26 septembre à la Croix-Briquet), Brun, Chalet, Sau,
Dragon : Besnier, Blandin, Bonnefous, Bourchany, Exes, Fraisse, Garnier, Ghienne, Grissolange, Guss, Huck (26 septembre à la Croix-Briquet), Lacan, Lordereau (26 septembre à la Croix-Briquet), Liovingut, Niedergang, Robillon, Tessier, Tixadore, Verdun,

Hussards

6e hussards :
colonel Guillon
1e brigade de la division de cavalerie du 15e corps (septembre 1870)
3e escadron :
capitaine Baignols
2e division du 4e escadron : capitaine Dutals

noms relevés :
commandant Loysel, chef d'escadron;
(16 octobre)
capitaine Roustain,
lieutenant de Moineville, Boizet, de Bourgoing,
sous-lieutenant : de Bros , de Vibraye, Descat,
maréchal des logis : Bellettre, Rataud, Rochet,
brigadier : Perozed, Raclot, Vagnet,
hussard : Aubert, Bance, Beck, Degray, Deplandre, Doublot, Laverdure, Lanfrey, Martin,Marillot, Nialon, Pralon, Riche
5e et 6e escadrons sous les ordres du commandant Palanque. référence : Grenest, tome 1 page 8

8e hussards

Deux escadrons commandés par le colonel Lacombe

Mis sous les ordres du général Ferri-Pisani (24 novembre) puis Cléret
référence : Grenest, tome 2 pages 225, 237, 411


Cavalerie

cavalerie du 17e corps

référence : Grenest, tome 2 page 347

9e de cavalerie

référence : Grenest, tome 2 page 415